© 2017. Proudly created by EdWige

March 3, 2018

February 11, 2018

January 22, 2018

December 22, 2017

Please reload

Posts Récents

Ici et là II

March 3, 2018

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

Performance aux Journées photographiques de Bienne

May 6, 2018

Du bonheur. La 22e édition des Journées photographiques de Bienne s’est penchée sur ce concept qui se décline à toutes les sauces, et que l’on trouve aussi bien dans le supermarché du coin que sur internet. Lors du vernissage, le 4 mai 2018, une sélection de textes, dont celui d’Ed Wige, ont été lus dans le cadre de la performance «Parapluie théâtre» d’Am Stram Gram.

We like. Petit cœur. A re-tweeter.

 

Texte écrit par Ed Wige :

 

Le bonheur pour les nuls

 

     Lorsque quelqu’un vous dit « je t’aime », vous pouvez ressentir différentes sensations. Si cette personne vous plaît aussi, et cela pour plus d’une nuit, vous sentirez monter en vous une chaleur, des pieds à la tête, qui finira par vous picoter le nez. Cette sensation que l’on dénomme bonheur partagé est d’une durée variable de trois mois, trois ans ou trois années. Certains l’ont sentie perdurer jusqu’à la mort ; hélas, ils ne sont plus de ce monde pour en témoigner.

 

     Accro aux nouvelles technologies, vous guettez impatiemment si de nouveaux pouces se lèvent ? Et lorsqu’une nouvelle notification tombe, vous vous sentez tout chose ? Sachez que vous êtes en proie au iBonheur. Il se caractérise par des gargouillis légers et passagers, d’une durée de quelques secondes, qui parfois aident à digérer. Son intensité est variable, mais est souvent corrélée au nombre de likes. Attention néanmoins, le iBonheur est hautement addictif.

 

     Au détour d’une grille chiffrée ou dans les contours d’une carte grattée, voilà que vous gagnez quelques francs ou plusieurs millions. Vous ne vous y attendiez pas, tout en espérant très fort que cela arrive – quel heureux hasard ! Sans vous en rendre compte, vos joues ont changé de couleur et un mélange d’endorphine et d’adrénaline irrigue votre cerveau. C’est à n’en pas douter un bonheur opportuniste que vous expérimentez. Profitez-en car il ne dure pas longtemps ; la chute est d’autant plus forte que le pic d’excitation est grand.

 

     Vous passez des heures à suer au fitness et vous maîtrisez votre alimentation au gramme près ? Certains vous qualifient de psychorigide, alors qu’il s’agit d’une volonté de fer à vos yeux. Votre corps, vous le maniez à souhait, et c’est précisément cela qui vous rend heureux. Un sentiment de plénitude vous envahit dès que vous vous regardez dans une glace. Nous voici en présence du bonheur masochiste, qui en punissant rend heureux.

 

Et vous, quel sont les symptômes de VOTRE bonheur ?

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square