Rechercher

Rendez-vous à la Grenette le 31 janvier à 20h pour une nouvelle lecture-performance des Pièces Assem

Dans le cadre de son exposition inaugurale à La Grenette, l'association eeeeh! a invité sept jeunes artistes à présenter la lecture-performance Pièces Assemblées. Durant l’été 2017, ces auteurs en devenir, issus notamment de la HEAD et de l’Institut littéraire suisse, ont participé à un atelier d’écriture à partir des propositions artistiques du far° festival des arts vivants de Nyon. Accompagnés par l’artiste Paula Caspão dont la démarche tisse des liens entre écriture et action, ils ont conçu un objet-livre ludique qui réunit leurs textes libres et autonomes. Avec · Louise Bonpaix, Fanny Desarzens, Sara Di Addezio Catella, Monika Kazi, Diane Rivoire, Lucie Schaeren, Dorothée Thébert et Ed

Loin de chez soi : lecture-performance sur le thème de la migration à Bienne

A l’occasion du colloque annuel de l’Association suisse pour l’orientation universitaire, le 25 janvier 2018, quatre auteurs ont réalisé et lu des textes sur la migration, sous la direction de Michael Stauffer. Qu’est-ce que l’immigration ou l’émigration ? Les deux vont–elles de pair ? Qu’est-ce que l’intégration ? Des questions qu’ils et elles ont abordées en français, allemand, suisse-allemand, serbo-croate ou anglais, en jouant avec les idées reçues et les clichés. Extraits des textes rédigés par Ed Wige : Willkommen in der Schweiz Švajcarska. Die Schweiz. Svizzera. La Suisse. J’en avais beaucoup rêvé. Moi, où peut-être, mes parents. Aujourd’hui que j’y suis, je ne sais pas trop quoi en p

Ici et là

En attendant le métro Deux, trois minutes tout au plus. Ici, c’est du rapide. Des métros, il en passe tout le temps. En attendant, on s’aligne comme des bibendums, les uns derrière les autres, les uns à côté des autres, les uns qui passent tout d’un coup devant les autres, le tout dans une ambiance plutôt bon enfant. Nous animons strate par strate nos couches superposées : soubresaut du bonnet, pivotement du gant, tressaillement de la veste rembourrée. Puis, le métro arrive et la bataille commence. Devant la porte béante, nous rebondissons les uns contre les autres comme des boules de pétanque. Les seules à y pénétrer à coup sûr – et avant tous les autres - sont les babouchkas toutes rondes,

© 2020. Proudly created by EdWige